Des livres, des films, des émissions, des musiques, de l'art pour apprendre et comprendre le monde

Du nouveau pour 2009 : Lire-écouter-voir devient Samarra !

Après un an de bons et loyaux services, Lire-écouter-voir fait peau neuve. Nous allons désormais continuer ce qui a été entrepris sur un blog partenaire du site Mondomix consacré à toutes les musiques du monde.

Ce nouveau blog s'appelle Samarra et a démarré depuis quelques jours. Nous allons continuer à y publier des articles sur les sujets et les supports (BD, manga, musique, films, livres, peinture,...) qui ont fait le quotidien de Lire-écouter-voir en 2008.

Rendez-vous tout de suite sur Samarra !

mardi 5 février 2008

Mémoires d'un immigré : la mondialisation selon Wyclef Jean

A l'âge de 10 ans, Wyclef Jean a quitté Haïti pour vivre à Brooklyn et rejoindre son père qui avait immigré auparavant. Il y rencontre Pras Michel et Lauryn Hill avec lesquels il va fonder le groupe Fugees (contraction de refugees). Avec The Score en 1996, le groupe fait un triomphe. C'est toujours l'album hip-hop le plus vendu jusqu'à ce jour (18 millions) ! Le groupe se sépare et Wyclef démarre une carrière solo. Malgré quelques tentatives (ratées) de reformation du groupe, c'est donc un album solo qui est sorti en 2007.

Wyclef est très préoccupé par les problèmes de la planète. Ces chansons sont imprégnées de ce souci. Parmi d'autres, on se souvient de la chanson million voices écrite pour le film bouleversant, Hotel Rwanda. Il agit concrêtement pour son pays d'origine, Haïti, pour lequel il a créé une fondation et dont il parle dans ses chansons ("rouge et bleu" dans la chanson Touch your button carnival jam, un tour du monde avec le carnaval en Afrique, Asie, Brésil, Haïti en 13 minutes 29 secondes !). Il avait participé en 2006 à l'enregistrement de l'hymne américain en espagnol pour exprimer le soutien aux manifestations des Hispaniques pour plus de reconnaissance.(vidéo ci-dessous)



Avec cet album solo, Wyclef Jean écrit un hymne à l'immigration et au métissage. Voici ce qu'il déclare à Libération :
«Avec ce disque, je veux montrer que l’univers est construit sur l’immigration (...). Il faut respecter les immigrants, car n’importe qui peut le devenir un jour. J’ai été ce gosse dans un village qui se promenait sur un âne. Mon père était clandestin en Amérique, il était venu d’abord avec un visa de travail de deux mois, après il a disparu dans la nature. Il se cachait dans des sous-sols d’immeubles pour fuir les services d’immigration. Puis, il a fait deux enfants aux Etats-Unis et m’a fait venir dans le cadre du regroupement familial. L’immigration locale n’a pas contrôlé mon ADN…»

Ses chansons sont donc un tour du monde en musique sur les traces des migrants de la planète. De multiples invités apportent avec eux des sonorités très variées et métissées. Je cite pêle-mêle Daniela Mercury, Sizzla, Akon, Chamillionaire, Paul Simon, Norah Jones, Passi, Shakira entre autres. La chanson-symbole de ce message est Hollywood meets Bollywood. Voici la chanson puis les paroles :

free music


[Intro: Wyclef Jean]
Good morning America
I wanna welcome y'all to Egypt, the land of the pyramids, yeah
We got the UK in the house, U.S., India
Jerusalem, people in Israel, shalom~!
In the New Jerusalem, Jersey, ya HEARRRRRD me
China, Africa, South America
My people in Russia, I see y'all in Brooklyn
Canada, Asia, okay, let's go - yeah
Hollywood to Bollywood
Get ready India, I'm coming!
Wyclef, Chamillionaire, talk to them

[ www.azlyrics.com pour la suite]


Ecoutez et regardez la chanson avec Norah Jones (une de mes préférées !):



Une chanson enregistrée avec
Passi évoque les émeutes de 2005 en France, c'est Paris on fire.

free music


Des liens :
Un entretien avec Wyclef par
Libération, un autre avec Rap2K. Le site de Wyclef Jean, sa page sur Myspace (pour écouter les chansons de l'album). Le site de sa fondation pour Haïti, Yele. Sa biographie et celle des Fugees sur Wikipedia.

4 commentaires:

J. B. a dit…

Très intéressant. Sur un sujet proche, Abd Al Malik revient dans son morceau "Gibraltar" sur les migrations clandestines de populations qui fuient la misère en espérant un avenir meilleur en Europe. Il revient sur le passage à haut risque du détroit:
http://www.dailymotion.com/video/x1y7tt_gibraltar-abd-al-malik_music


J.B.

M.AUGRIS a dit…

Oui, en effet. Je ne connaissais pas. Merci pour ce lien.

aks a dit…

excellent Wyclef, très bons featurings sur cet album (Sizzla Kalonji !)

un titre à écouter, très en rapport avec l'actu (même s'il date de 2006 je crois)

If I was president

if Obama was president... I hope he wouldn't be assassinated like Wyclef sings...

la vidéo vient de Block Party, excellent film de Michel Gondry, à voir si vous ne connaissez pas (son prochain sort bientôt : Be Kind Rewind, loufoque à souhait)

M.AUGRIS a dit…

C'est clair qu'il y du beau monde. Et il y en a pour tous les goûts...
Je ne connaissais pas If I was president. Merci pour le lien.