Des livres, des films, des émissions, des musiques, de l'art pour apprendre et comprendre le monde

Du nouveau pour 2009 : Lire-écouter-voir devient Samarra !

Après un an de bons et loyaux services, Lire-écouter-voir fait peau neuve. Nous allons désormais continuer ce qui a été entrepris sur un blog partenaire du site Mondomix consacré à toutes les musiques du monde.

Ce nouveau blog s'appelle Samarra et a démarré depuis quelques jours. Nous allons continuer à y publier des articles sur les sujets et les supports (BD, manga, musique, films, livres, peinture,...) qui ont fait le quotidien de Lire-écouter-voir en 2008.

Rendez-vous tout de suite sur Samarra !

jeudi 24 janvier 2008

Et si on se faisait une toile : No Country for Old Men


No Country For Old Man de Joel et Ethan Coen avec Tommy Lee Jones, Javier Bardem, Josh Brolin et Woody Harrelson (Etats-Unis - 2h02 - sortie salle : 23 janvier 2008)




"-Si je ne reviens pas, dis à ma mère que je l'aime.
-Llewelyn, ta mère est morte !
-Bon, alors je lui dirai moi-même..."

Dans un coin de désert, au milieu de nulle part entre le Texas et le Mexique, Llewellyn Moss, un type taciturne et un peu paumé, tombe par hasard sur les lieux d’un échange de drogue qui a mal tourné. Des pick-up criblés de balles, des corps étendus dans la poussière et une valise garnie de deux millions de dollars. Moss embarque le magot, pensant que personne ne s’intéressera à lui. Mais c’est sans compter sur les complices des dealers qui attendent leur livraison, sur un tueur impitoyable qui joue la vie de ses victimes à pile ou face et sur un vieux shériff désabusé qui ne comprend plus cette époque où les criminels ont abandonné tout code de conduite…

Sur une trame de polar ultra classique, les frères Coen nous embarquent pour un road movie sanglant, drôle, étrange et déstabilisant comme il en ont le secret depuis Miller’s Crossing et surtout Fargo. Adaptant un best seller de Cormac McCarthy (que je vais m’empresser de lire), les frères décrivent les trajectoires de trois personnages qui finalement ne se croisent que furtivement et pour le pire. Le looser fataliste et têtu (Josh Brolin) qui malgré lui sait parfaitement qu’il ne fait que s’enferrer dans les ennuis en prenant cet argent. Le tueur sur ses traces (Javier Bardem), impassible machine à liquider, pour qui rien ne semble vraiment avoir d’importance. Et un vieux sherif (Tommy Lee Jones) dépassé par la violence des évènements et qui perd pied face aux bouleversements d’un monde qu’il ne comprend plus.

C’est un polar… sans être un polar… tout en étant un polar. En effet l’histoire joue à fond des codes du genre : les balles (où les décharges d’air comprimé…) fusent et les cadavres s’accumulent. Mais les frères Coen prennent aussi un malin plaisir à faire partir leur histoire là où on ne l’attend pas, laissant leur personnages errer au gré de leurs rencontres dans un Texas rural et déglingué, déjouant perpétuellement nos attentes car rien ne se passe jamais comme on pourrait ou on voudrait le prévoir. Et pourtant, jamais ils ne perdent de vue la noirceur de leur histoire. Le film vous prend au collet et jamais ses digressions n’éparpillent ou ne desservent un scénario qui garde constamment son caractère implacable et son atmosphère écrasante.

Plastiquement le film est une splendeur. Les paysages désertiques, la frontière américano-mexicaine, les petites villes paumées ou les motels miteux sont filmés avec un soin qui fait songer à Terrence Mallick. Même les grands espaces dans leur immensité rocailleuse semblent se refermer sur les personnages pour mieux les prendre au piège. On ne peut jamais échapper aux conséquences de ses actes.

Petit avertissement, le film est relativement violent, toutefois il porté par une interprétation remarquable. Josh Brolin en cow-boy moderne est la révélation du film, quand à Javier Bardem il incarne un tueur qui restera probablement mythique dans la galerie des "Bad Guys" de l’histoire du cinéma. Les derniers films des frères Coen, "Intolérable Cruauté" ou "The Ladykillers" étaient des comédies sympathiques mais un peu légères, là, ils marquent leur retour en fanfare parmi les cinéastes américains de premier plan et sont déjà annoncé comme favoris pour les oscars. Le premier vrai choc de 2008.

3 commentaires:

M.AUGRIS a dit…

ça a l'air plutôt sanglant comme film...

J-C Diedrich a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
J-C Diedrich a dit…

J'ai vu le film, le rythme et le suspens montrent une grande maîtrise des frères Cohen. L'acteur qui incarne le tueur a une gueule terrible...Il est formidable...Seul petit bémol, Tommy Lee Jones incarne un shériff qu'on a déjà vu dans de nombreux films...Il est cependant très bon..
J-C Diedrich